À qui la musicothérapie s’adresse- t- elle ?
 
La musicothérapie peut être indiquée pour les pathologies suivantes : 
    l'autisme ;  
   le handicap sensoriel : pour les sourds et mal entendants, pour les aveugles et mal voyants ; 
   le handicap moteur : pour faciliter et motiver le mouvement dans le cadre de rééducation, mais aussi pour apporter du plaisir ;  
   les dépressions et états limites ;  
   psychoses
   démences, comme Alzheimer par exemple.
 
 
 
  La musicothérapie peut également intervenir de manière préventive. Voici les principales applications :
 
   dans le domaine de la périnatalité : prénatal, accouchement, post-natal ;
   dans le domaine relationnel : lien mère-bébé (groupes de mères avec leurs bébés) , sous forme de thérapie familiale ;
   dans la gestion de la douleur ;
   pour de  l'éveil sensoriel des jeunes enfants ;
   lors de difficultés scolaires (inhibitions, hyperactivité, blocages etc.) ; 
   pour les adultes elle peut être utilisée pour la relaxation, et le développement personnel.
 
 
 Quelles sont les possibilités d’intervention ?
 
Les prestations peuvent être individuelles ou en groupe, dans les domaines suivants :
 
Musicothérapie active : Les patients entreprennent leur thérapie en jouant eux-mêmes d’un instrument de musique. Cette technique a une dimension de rééducation. Elle vise les traumatismes refoulés, les problèmes d’expression, la trisomie, l’autisme, les  pathologies psychomotriciennes ;
 
Musicothérapie réceptive et relaxation : La musicothérapie réceptive met le patient en contact avec des musicalités émises par le thérapeute. Elle vise les refoulements d’affect, le développement personnel, le travail analytique, la relaxation. L’objectif est d’entrer en communication avec des émotions  refoulées. La musique va aller chercher au fond du patient une émotion non expriméeafin qu'il parvienne à la verbaliser.
 
La musicothérapie appliquée à la natalité
• Prénatal : l’objectif est de faire rentrer en contact les parents et le bébé afin de communiquer. Cette stimulation psychoaffective renforcera les liens  parentaux et aura un effet préventif à l’égard des accouchements  prématurés ;
• Accouchement : la musicothérapie aide dans le travail de l’accouchement pour selon les cas le déclencher, favoriser la dilation ou aider la mère dans la gestion de sa douleur si elle décide de ne pas avoir recours à la  péridurale ;
• Post-natal : l’objectif est de renforcer les liens affectifs en l’accompagnant dans  l’acquisition de ses compétences.
 
L’éveil musical : il facilite l’approche du monde de sons en centrant l’activé sur le jeu, la création et l’invention. Le jeu est un facteur essentiel de structuration de la personnalité. C’est un mode d’assimilation et de prise de conscience des événements dont la vie est tissée, ainsi qu’un atout pour dédramatiser des expériences traumatisantes, d’évacuer des angoisses, l’agressivité ;
 
La musicothérapie intéresse plus particulièrement les personnes sensibles à la musique, et ne requiert aucune compétence musicale. 
Les séances relèvent d'un protocole de soin et du secret thérapeutique.